caisse à savon promotion

C'est la réalisation mécanique la plus complexe d'une caisse à savon, et bien qu'elle ne joue que très peu sur la vitesse de l'engin, il est essentiel tant pour le confort que pour la sécurité du pilote, qu'elle soit efficace et facile à manoeuvrer
.
Le point essentiel pour cela sera d'éviter tout jeu mécanique , aussi bien dans la direction elle-même que dans la commande.

Une fois cela dit, on pourrait croire que les systèmes les plus simples sont les plus efficaces, malheureusement, ce n'est pas toujours le cas, car plus une direction est simple et directe, plus elle est lourde à manoeuvrer, tout en demandant, plus de précision qu'une direction démultipliée.
Une direction se divise en deux parties
- la direction proprement dite
- sa commande

II existe en gros deux types fondamentaux de directions sur les véhicules à 4 roues
- la direction à un seul pivot central
-- la direction à deux pivots

Une direction à un seul pivot est théoriquement parfaite (alignement idéal des roues sur le rayon du virage) mais elle pose des problèmes de stabilité (un seul point d'attache) et la commande en est délicate à réaliser, surtout démultipliée.

C'est pourquoi le choix d'une direction se fera surtout en regard des capacités de bricolage et de pilotage de ses réalisateurs.

Une direction à un seul pivot peut paraître plus simple à réaliser, mais elle sera toujours plus délicate à piloter. C'est exactement l'inverse pour une direction à deux pivots.

Direction à un seul pivot central.

sans-titre.jpg

CHASSIS

On peut envisager 3 matériaux:
le bois de préférence du contre-plaqué de 15 à 20 m/m
le métal, tubes soudés, boulonnés et cintrés, soit cylindriques (tubes chauffage 15/21), soit carrés 20 à 25 m/m
le plastique, tubes et raccords de toutes sortes en PVC de 10 m/m

On utilisera ni vis ni clou, tous les assemblages seront réalisés par soudures, boulonnages ou collages. On fera un plan préalable tenant compte des dimensions finales de la caisse (entre 1,20 m et 1,80 m de long par 0,70 m à 1 ,10 de large) et de la position du pilote. Le mieux est de placer le siège au centre du châssis et de calculer les positions des autres commandes et éléments à partir de celles du siège, et non l'inverse.

A noter qu'il est très facile d'adapter des rails de réglage de sièges d'auto genre R4 ou 204. Ce qui permettra aux différents pilotes d'être tous assis correctement pour atteindre les commandes.

Un châssis métallique sera constitué d'un cadre rectangulaire sur lequel seront rapportés les autres éléments. Un châssis en bois reprendra le même principe, sauf que la partie principale sera constituée d'une planche de contre-plaqué. Cette une solution moins homogène, surtout valable pour des caisses légères et de dimensions réduites.

On peut aussi réaliser le châssis en tube PVC collé, il faudra de toute manière le renforcer par un plancher en bois et rapporter des tubes métalliques pour la fixation des éléments mécaniques.

Le gros avantage du PVC est la facilité du montage ainsi que la possibilité de faire un châssis en "treillis" qui servira de support à la carrosserie. Par contre c'est très cher et peu résistant aux chocs.
I I existe bien sûr d'autres solutions en partant de matériaux de récupération comme un vieux sommier, des pièces d'échafaudage, un vieux portail, etc... Ce sont souvent les plus intéressantes financièrement, mais aussi pour la solidité.
A titre indicatif, un exemple:

sans-titre-1.jpg

ROUES

A éviter . roues en bois ou en plastique, roues de poussette.

Utilisables mais peu performantes : roues de tondeuse, de brouette.
Dans l'ordre d'efficacité il reste:
Les roues de chariot industriel ; elles tournent parfaitement (roulements à aiguilles incorporés) par contre elles sont difficiles à récupérer, lourdes et ne comportent pas de système de freinage.
Les roues de vélo ; elles sont faciles à trouver, le système de freinage est très facile à mettre en place sur la caisse et elles tournent très bien à condition bien sûr qu 'on les montent avec leur axe d'origine. Les roues de mobylette ; elles ont toutes les qualités des roues de vélo plus un système de freinage incorporé (tambour) ainsi qu'une bien meilleure rigidité de /'axe et des rayons permettant un montage beaucoup plus simple sur un seul côté.

Montage de roues de brouette, de tondeuse ou de chariot industriel

II est impératif de trouver l'axe approprié, surtout pour des roues comportant un roulement, pour éviter tout jeu. De même les roues devront être tenues latéralement par un système éliminant tout jeu.

sans-titre2.jpg

Montage de roues de mobylette
Soit de la même façon que les roues de vélo, soit et seulement dans le cas où les axes sont suffisamment rigides, sur un seul côté. On immobilise la platine portant les machoires de frein par un simple boulon ; ou par un trou, selon le type de frein.

sans-titre3.jpg

Ce type de montage sera toujours moins résistant que le montage dans une fourche, mais il est beaucoup plus facile à réaliser et aussi plus esthétique.
Montage de roues de vélo

II est impératif de monter les roues de vélo dans une fourche, les axes étant en général de 8 m/m 0 ne supportent pas un montage sur un seul côté.

sans-titre4.jpg

Date de dernière mise à jour : 02/01/2012

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×